Je suis artiste peintre actuellement basé à Toulouse.

Quand j’ai découvert le graffiti en 2002, ce fut pour moi une révélation! Sans attendre j’ai commencé à décorer les murs de la ville où j’habitais, Mazamet. Cette même année, juste après avoir obtenu mon bac, je suis parti vivre à Toulouse pour continuer mes études… En réalité j’ai surtout passé le plus clair de mon temps à peindre dans des friches industrielles pour essayer de m’améliorer, oubliant complètement de me rendre en cours.

En 2006 je suis parti en Argentine avec l’idée d’y rester six mois, finalement je suis rentré dix ans plus tard. Durant ces années j’ai exposé dans plusieurs galeries et musées à travers le pays et participé à de nombreuses rencontres d’art urbain.

De retour sur Toulouse en 2016, j’ai débuté une nouvelle série nommée « Septième continent ». qui a transformé ma manière de peindre.

 

MA DÉMARCHE

Ma prise de conscience a démarré avec le premier tableau de ma série de peintures intitulée “7ème continent

Je l’ai peint à la peinture acrylique. Cette dernière étant un dérivé du pétrole avec lequel on fabrique du plastique, son usage s’opposait totalement avec le message de l’oeuvre qui traitait justement du problème des plastiques dans les océans. Il y avait clairement un manque de cohérence.

C’est à ce moment que j’ai débuté mes recherches afin de peindre de manière plus responsable.

J’ai d’abord appris (et je continue d’apprendre) comment fabriquer mes propres peintures à partir d’ingrédients naturels.

Mon objectif est de devenir totalement autonome pour créer mes œuvres. C’est-à-dire de pouvoir réaliser moi-même (en plus des peintures) les supports, les outils etc… sans n’avoir rien à acheter, seulement avec des matériaux que je peux récupérer autour de moi.

Je tente de répondre à une question que je me pose souvent: “Et si notre société venait à s’effondrer, est-ce que je pourrais encore peindre comme je le souhaite ?”

julien Guinet artiste peintre

Extraction de pigments à partir de fanes de carotte