7ème continent

« 7ème continent » marque pour moi un changement radical dans ma manière dappréhender la peinture.

En 2018 j’ai ressenti le besoin de traiter d’un sujet d’actualité, le plastique présent dans les océans. J’ai nommé cette série en référence à l’immense plaque de déchets qui flotte au nord de l’océan Pacifique.

Au fur et à mesure que je développais la série, de nombreuses questions éthiques ont commencé à surgir, remettant complètement en question ma façon de peindre.

7ème continent artiste peintre contemporain toulouse
coupdepinceau

Le plastique c'est fantastique (ou pas...).

Au départ de la série « 7ème continent », il y a ce constat amer, celui de voir notre société consommer plus que ce dont elle a réellement besoin. Une société qui crée des objets qui servent parfois moins de dix minutes et qui, au mieux, terminent dans la poubelle, au pire, se retrouvent directement par terre mais qui, de toute manière, terminent très souvent leurs courses dans les océans. Ils deviennent ainsi la nouvelle nourriture des animaux marins. Ce constat me déprimait, en plus de me faire sentir impuissant face à cette catastrophe.

J’ai alors entrepris de commencer une série de peintures qui allait traiter de ce sujet, un peu comme une sorte d’exutoir.

7ème continent -julien-guinet

Pour parler de cette thématique, je me suis inspiré des dessins d’anatomie d’animaux que l’on retrouve dans certains livres de biologie.

En lieu et place des viscères se nichent maintenant des déchets plastiques.

7ème continent - Julien Guinet

Les premières œuvres

La série a débuté en 2018 par une œuvre dédiée à Polochon, le fidèle compagnon d’Ariel la petite sirène. Puis est venu le tour de Gary, l’animal de compagnie de Bob l’éponge. Et s’ensuivirent de nombreux autres tableaux représentant différents animaux marins.

Mais très vite je me suis retrouvé face à une contradiction de taille. Ces peintures étaient peintes à l’acrylique qui n’est, ni plus ni moins, qu’un dérivé du pétrole. Donc d’un côté je cherchais à dénoncer un problème et de l’autre je contribuais à son amplification.

Je devais trouver des solutions pour être en accord avec ce que je souhaitais transmettre dans mon travail.

7ème continent artiste peintre contemporain toulouse

Polochon

Acrylique sur toile

100×100 cm

2018

7ème continent - Julien Guinet

Gary

Acrylique sur toile

195×195 cm

2019

7ème continent - Julien Guinet

Némo

Aquarelle sur papier

21×29,7 cm

2018

7ème continent - Julien Guinet

Marlène la baleine

Acrylique sur toile

100×50 cm

2019

Des peintures propres

Très rapidement j’ai découvert de nombreuses alternatives à l’acrylique. Parmi les premières recettes que j’ai testées il y a la tempéra à l’œuf, la peinture à la farine ou encore l’aquarelle maison. Je me suis pris de passion pour l’univers des pigments et leur utilisation en peinture mettant directement en application ces nouvelles techniques dans mon travail.

Aujourd’hui je ne peins pratiquement plus qu’avec des peintures fabriquées par moi-même. En parallèle je continue mon travail de recherche en testant régulièrement de nouvelles recettes, en améliorant celles que j’utilise au quotidien, en fabriquant de nouveaux pigments…

7ème continent - Julien Guinet

The Holy Virgin

Tempéra à l’œuf sur papier

29x42cm

2021

7ème continent - Julien Guinet

AQUAMAN

Tempéra à l’œuf sur bois

100×100 cm

2021

La série « Septième continent » continue d’évoluer. En découvrant que les microplastiques envahissent aussi les corps des habitants de la terre ferme, je ne me limite plus seulement à représenter des animaux marins sinon que maintenant apparaissent tous types d’êtres vivants.

Rejoindre la newsletter